• France
  • Brésil
  • Portugal

social twitter box blue 32social facebook box blue 32social google box blue 32Youtube icone.4

Gn 1. Au commencement

Il y a quelqu’un au commencement

Face à ces questions, l’auteur biblique cherche à nous transmettre son expérience qu’il y a quelqu’un au commencement de la création : Dieu. 

Effectivement, dans ce texte, Dieu est sujet de cette Parole qui produit ce qu’elle dit, qui est agissante : Dieu dit et cela fut. 

Elle sépare les éléments les uns des autres, pose des limites et permet ainsi à la lumière d’advenir, de sortir du chaos et de la confusion des ténèbres. A chaque fois, Dieu se réjouit devant la vie qui advient : il vit que cela était bon. Appel, pour nous aujourd’hui, à aiguiser ce regard contemplatif devant la beauté de la création mais aussi, à travers elle, à retrouver le sens de rendre grâce à Dieu car la grandeur et la beauté des créatures conduisent par analogie à contempler leur Créateur (Sg 13,5). 

 

Chypre.monastere_kykoos_14__350-350x263L’homme est créé à l’image et ressemblance de Dieu 

Au sixième jour, Dieu créa l’homme et la femme à son image et ressemblance. A ces deux êtres Dieu parle (v.28), Il entre en relation avec eux car ils sont destinés à l’amitié avec Lui. Dieu va même jusqu’à leur confier la terre. On traduit fréquemment par dominez la terre. Cette expression de « domination » n’est pas à entendre dans le sens que l’homme pourrait faire de la terre ce que bon lui plait, comme un tyran qui l’asservirait. C’est, bien au contraire, une lourde responsabilité qui lui est confiée. L’homme, étant posé à l’image et ressemblance de Dieu, est appelé à collaborer, avec lui, à la gestion de cette création. C’est de l’ordre d’un attribut royal ; l’homme est invité à régner sur cette création de Dieu (Ps 8,7) à l’image de Dieu même ! Tout un chemin de respect de la nature qu’il nous faut approfondir dans le quotidien de nos vies, de nos actes... 

IMG_1216Au septième jour 

Le septième jour, tout est achevé, Dieu arrête son oeuvre de création. Il va bénir ce jour et le consacrer. Littéralement, Dieu va proclamer saint ce jour. De ce fait l’homme, posé à l’image et ressemblance de Dieu, est aussi invité à respecter le rythme des semaines, des temps de repos, pour mettre à distance l’œuvre de ses mains et se resituer devant son Créateur. Pour les Juifs, ce jour appelé sabbat correspond au samedi. Les chrétiens ont ensuite déplacé ce jour de repos sur le dimanche, Jour du Seigneur, de la Résurrection du Christ. Dans les deux cas, c’est un appel à se situer non pas simplement au niveau matériel de nos vies, mais à en creuser la dimension spirituelle ! 

Sœur Sylvie MÉRIAUX

ImprimerE-mail