• France
  • Brésil
  • Portugal

social twitter box blue 32social facebook box blue 32social google box blue 32Youtube icone.4

L'appel à devenir missionnaire

 2014 caroline DahA l’âge de 7 ans j’ai rencontré un père blanc sur ma paroisse. Après la messe il réunissait les enfants dans son bureau ou dans  la cour. Il nous expliquait la parole de Dieu, nous donnait des bonbons et nous faisait danser. Un jour au cours de la catéchèse, il nous parle de la mission et sa question était : Qui veut être missionnaire ?  Timidement  je lève le doigt sans trop comprendre le sens, mais je lui pose la question. < Missionnaire c’est quoi ? > Et il dit que c’est comme lui, qui a quitté son pays, ses parents, pour venir vivre avec nous et nous faire connaitre le Christ. < Mais mon père je ne peux pas être missionnaire puisque je ne suis pas blanche et je ne veux pas quitter mes parents ni partir loin de mon pays C’est après une semaine qu’il nous dit qu’être missionnaire ce n’est pas seulement être blanc  ni partir de son pays mais que nous pouvons êtres missionnaire dans notre propre milieu, auprès de nos parents, de nos amies et de personnes âgés de nos quartiers.

Depuis ce jour, le désir d’être missionnaire est resté dans mon cœur et petit à petit cela à muri en moi et fait son chemin jusqu’au jour ou j’ai demandé à rentrer chez les sœurs des campagnes.  A la fin de mon noviciat, on me demande d’aller au Bénin alors que dans ma tête je ne voulais pas être missionnaire loin de mon pays. J’ai passé la nuit à réfléchir  mon cœur est partagé Que faire ? La peur m’habitait, ça me coûtait de partir pour la première fois dans un pays inconnu.2010 Babayaka
Je ne savais pas qu’une grande joie m’attendait, celle de rencontrer d’autres personnes et des amies. J’avais comme mission d’aller dans les villages à la rencontre des personnes, leur porter la parole de Dieu.  Ma joie aujourd’hui  ce n’est pas ceux que j’ai laissés mais ceux  je rencontre même si ce n’est toujours facile.
Depuis deux ans que je suis en France je me rends compte que la mission n’a pas de limite elle est nécessaire partout.  Parfois je rencontre de gens qui me pose la question en disant que les missionnaires apportent une aide matérielle là où ils vont, surtout en  Afrique. Et toi tu fais quoi ?
Pour moi je n’ai rien à apporter matériellement mais mon sourire. Ma joie de donner ma vie au seigneur et de faire connaitre ce bonheur à ceux que je rencontre

 

Sr Caroline Dah

ImprimerE-mail