• France
  • Brésil
  • Portugal

social twitter box blue 32social facebook box blue 32social google box blue 32Youtube icone.4

Tu as mis la main sur moi

PriscaSœur Prisca a prononcé ses premiers vœux à Kompienbiga le 15 octobre 2009. Voici ce qu’elle exprimait au cours de la célébration.


Ma vie je te la donne, fais-en ce que tu voudras.
« Tu m’as séduit, Seigneur, et je me suis laissé séduire », dit le prophète Jérémie.

Marquée dès mon jeune âge par la vie des Sœurs missionnaires de Notre-Dame des Apôtres, qui étaient dans mon village, le désir de les imiter se formulait déjà au plus profond de mon cœur. Par la force de l’âge et l’influence de la camaraderie, ce désir fut brouillé tout simplement.

Ce n’est qu’en 2000, alors que je commençais la catéchèse pour recevoir le sacrement de la confirmation, que cet appel ardent à suivre le Christ me fut adressé.

C’est alors que je m’inscrivis dans le groupe vocationnel où j’ai découvert ce qu’était une vocation et comment y répondre. Oui, le Seigneur m’a séduite dans la congrégation des Sœurs des campagnes.

DSCF0033Après quelques sessions chez celles-ci, pendant lesquelles j’ai découvert leur simplicité de vie, leur vie de prière, leur proximité avec les personnes qui les entourent, je constatais que cela correspondait à mes aspirations. Et, voulant me laisser séduire par le Seigneur dans cette forme de vie, je demandai d’en faire une découverte plus approfondie.

Après un pré-postulat et un postulat qui ont duré dix mois environ, je fus admise pour le noviciat.

Durant ces deux ans de noviciat j’ai appris à vivre en intimité avec le Seigneur, et cela en communauté, et à partager la vie de mes frères les ruraux. Je demande aujourd’hui à être accueillie dans la congrégation des Sœurs des Campagnes, non seulement pour découvrir davantage la volonté de Dieu pour moi, mais aussi pour mettre en pratique ce que j’ai découvert jusqu’ici, avec la conviction que je suis une richesse pour ceux vers qui je suis envoyée et qu’ils le sont aussi pour moi.

Je remercie tous ceux et celles qui ont œuvré, d’une manière ou d’une autre, à ma formation : parents, formateurs, amis, bienfaiteurs, et particulièrement Sœur Anatolia qui m’a guidée sur ce chemin de bonheur durant ces deux dernières années.

Puisse le Seigneur les combler de ses grâces.

Sœur Prisca BARANDAO
Prieuré Bienheureuse Annuarite, Kompienbiga (Burkina Faso)

Chronique n°251 , Juin 2010.

ImprimerE-mail