• France
  • Brésil
  • Portugal

social twitter box blue 32social facebook box blue 32social google box blue 32Youtube icone.4

Protéger la nature VOM-D

 

Sr coletteEn arrivant à Copargo (au Bénin) , il y a 3 ans, je souhaitais m’engager dans une activité qui protégerait l’environnement, je pense que c’est un défi pour aujourd’hui dans tous les pays du monde. Un jour j’ai rencontré Luc, prof d’Allemand au collège, il m’a raconté sa passion  pour la nature, les arbres, l’environnement et l’importance de le protéger. Il m’a expliqué qu’il avait crée avec d’autres, une ONG  qui s’appelait VOM-D. Ils avaient justement le projet de lutter contre ce qui détruit l’environnement et de proposer des actions concrètes cela rejoignait mon désir.  A une réunion communautaire, les sœurs m’ont encouragée à  m’engager avec eux.
 D’ abord, qu’est-ce que VOM-D ? Cela veut die : « Vision pour une Orientation Meilleur du Développement ».
son objectif :      
•    Protection de la nature
•    Promouvoir la protection de l’environnement à travers l’éducation
Projets :     
- Réduire la consommation de bois pour empêcher la désertification
- Construire des foyers économiques
-  Reboiser, apprendre aux enfants à faire des pépinières, planter au moment de la fête de l’arbre : « un élève, un arbre »
- Lutter contre l’utilisation des sacs plastiques  qui risquent de rendre la terre stériles.
- Sensibiliser les enfants et les jeunes à travers des rencontres dans les écoles et collèges ex : le feu de brousse, est-ce bon ?
Un proverbe africain dit : « Pour tuer une espèce de rat, il faut tuer les petits !» C’est pour cette raison que l’ONG a pris comme cible les enfants afin d’encourager les jeunes à un comportement éco citoyen.
Réalisations
Beaucoup de foyers économiques ont été réalisés par les animateurs, des femmes et des jeunes qui ont appris à les fabriquer en terre. 500 étaient prévus sur Copargo et les villages, plus de 400 ont été réalisés. Je ne m’y suis pas trop investi, c’est un travail difficile. J’ai trouvé une activité faite au collège très intéressante : un concours de dessins est organisé sur l’environnement. Ceux qui ont fait les meilleurs dessins pouvaient participer à une formation de calligraphie avec deux professionnels, aux vacances de Noël ;  des messages de sensibilisation, des slogans sont retenus et sont écrits en grand sur les murs du collège avec, bien sur l’accord du directeur. Exemples  :  « la vie de l’homme dépend de son environnement » ; « Celui qui a planté un arbre avant de mourir n’a pas vécu inutilement »;   « Je respire comme toi, dit l’arbre, respecte moi »;  « Pas d’arbre, pas de vie etc… »;   « Mon arbre est menacé, défend-le »
Je suis tentée de vous raconter une rencontre à l’école de Tongri dans notre quartier :( très résumé).  Mercredi après midi, une partie des élèves sont revenus. Après les présentations, on commence :
_ «  Nous utilisons les arbres, pourquoi faire ? Que faisons-nous avec les arbres ?
_ «  Pour la construction ex : faire des tables de classe, pour faire le tam-tam, les sculptures.
_ «  Quoi encore ?
_ « Pour  la cuisine, le bois de chauffe, le charbon de bois, pour l’alimentation : fruits, noix, huile, médicaments, pour avoir de l’ombre, pour nourrir les animaux etc.etc.
 «  Vraiment, on fait beaucoup de choses avec les arbres.  A-t-on assez d’arbres ?
_ « Non »
_ « Pourquoi ? _ Que pouvons -nous faire pour qu’il y ait davantage d’arbres ? »
_ « En planter »
 _ « voilà, mais pour cela qu’allons nous faire ? »    
_on va semer des graines
_ « Oui, on va apprendre à faire une pépinière d’accord ? Qui connaît ce qu’est une pépinière ? »
_ «  Moi, moi,
_ » « Explique… »
Cela donne une petite idée de notre ONG
Pour moi, je suis heureuse de rejoindre des personnes motivées qui donnent de leur temps j’admire leur pédagogie pour éduquer les jeunes. Nous avons des rencontres   pour prévoir les activités. Je ne suis pas très active, souvent absente, mais je suis peut-être simplement un soutien, un encouragement pour l’équipe.
Si je relis dans les Actes du dernier chapitre de 2OO4, à la p.35 : RESPECTER  LA CREATION :
« Nos contemporains sont de plus en plus soucieux  de l’avenir de la planète. Les associations de défense ou de respect de l’environnement sont multiples. Des actions diverses de sensibilisation se multiplient au plan local et mondial : éducation  des jeunes, journées de l’environnement, forums sociaux
  Le chapitre encourage
  _les sœurs à garder le sens du beau dans leurs vies
_à chercher des lieux d’actions possibles :
 En nous engageant à notre mesure, à vivre une certaine solidarité avec nos contemporains qui ont le souci de la création, veillant à discerner dans les divers courants et associations, leur finalité et la place qu’ils donnent à l’homme.    
 En participant à cette  petite ONG je me sens bien dans la ligne de ce que le chapitre nous encourage. En Afrique, les questions  sur l’environnement sont cruciales, désertification dû au feux de brousse et à la coupe des jeunes arbres pour la cuisine et pour fabriquer la boisson locale .En dehors des nombreux produits qu’il offre, l’arbre rend beaucoup de services dans la régulation et la conservation de notre environnement, il est un facteur important dans la conservation de l’environnement, il protège les sources d’eau, limite l’érosion améliore la fertilité du sol, procure l’ombre indispensable en Afrique.
Dans les quartiers, on est dépassé pas les sachets plastiques qui polluent le sol. Dans un village, à une trentaine de Km, des femmes les récupèrent, quel travail !pour fabriquer des fils qui tisseront des sacs. Notre ONG a acheté des corbeilles pour ramasser ces sachets dans plusieurs collèges et  organisé un petit nettoyage dans certains quartiers. C’est aussi un qui nous préoccupe.

 La chanson de l’ONG ne rejoint-elle pas cela :
« J’aime la science de vie
J’aime la nature
 J’aime les végétaux, et les animaux
Si tu tues les arbres (bis)
Il fera chaud sur terre (bis)
Et il manquera de pluie…
L’environnement, c’est pour toi (bis)    
L’environnement c’est pour moi
L’environnement c’est pour nous tous !
Nous devons, nous devons, nous devons le protéger !(bis)    
Les communications du chapitre général nous stimule :
  « Dieu a confié la création à l’homme. La nature, l’environnement sont des milieux porteurs, nourriciers pour l’humanité, des chemins d’équilibre humain et spirituel, et nous y sommes particulièrement sensibles.
  Il est important aujourd’hui de veiller à la gestion des ressources naturelles. Le problème de l’eau et le reboisement entre autre est capital. »

Sr Colette Deschamps, Prieuré de  Copargo (Bénin)

 

ImprimerE-mail