• France
  • Brésil
  • Portugal

social twitter box blue 32social facebook box blue 32social google box blue 32Youtube icone.4

Communauté Ecclésiale de Base (CEB)


genevièvePartage de vie, partage de la Parole
Chaque semaine, le jeudi vers 18 h. 30, je quitte le prieuré pour rejoindre la Communauté Ecclésiale de Base (CEB) du quartier mission à Copargo. Elle est formée d’un petit noyau : maître Pascal catéchiste, Albert, Rigobert, le «vieux» Tchatcha, quelques jeunes et moi-même.

 

Lorsque nous arrivons, nous sommes attendus, la cour est balayée, des sièges sont sortis et souvent deux ou trois personnes sont là. Puis arrivent quelques invités, des voisins. Vers 19 h. la rencontre commence par un temps de prière où on souligne la présence de Jésus : Quand deux ou trois sont réunis en mon nom je suis au milieu d’eux (Mt 18, 20). Jésus vient visiter cette maison et dans ce climat nous évoquons les différents événements heureux ou malheureux qui ont marqué le quartier, les familles présentes, et que circulent les nouvelles de la paroisse. Nous écoutons l’Évangile du dimanche suivant. Il est lu deux fois et si des personnes présentes comprennent mal le français, nous le reprenons en langue locale. Ensuite vient le temps où ceux qui le veulent expriment une question, un étonnement, un aspect difficile ou qui rejoint la vie. Un échange s’instaure, chacun essayant de répondre aux questions et de dire comment il comprend le texte, comment il est interpellé par ce que l’autre a dit.

Bonne prière !
Je suis souvent émerveillée par la profondeur de ce partage, les éléments de réponses apportés par les uns et les autres compte-tenu de leur culture ; mais aussi quelquefois, face aux questions de la souffrance, de la maladie, du mal et des différents esprits, je me trouve démunie.
Vers 20 h c’est de nouveau la prière où nous portons vers le Seigneur toute la vie partagée. Prière d’action de grâce, d’intercession qui se termine par un Notre Père et un Je vous salue Marie.
Avant de partir, nous évoquons une famille susceptible de nous accueillir la semaine suivante. Une démarche sera faite pour savoir si elle accepte. Nous invitons toutes les personnes à se joindre à nous les semaines suivantes, certaines viendront une ou deux fois. Puis nous faisons la quête, ceux qui le peuvent donnent une offrande. Cette caisse de la CEB servira à faire face à des besoins urgents du quartier ou à participer à des événements.
Nous nous déplaçons de concession en concession. Au départ comme au retour, lorsque nous rencontrons des personnes sur la piste, elles nous disent : bonne prière.

Enjeu missionnaire
Dans ces rencontres, même si le nombre est petit, je vois un enjeu missionnaire important. Jésus durant sa vie est allé vers les autres, c’était une nouveauté dans la manière de faire de l’époque. Si on regarde les premières communautés chrétiennes au temps de St Paul, on les voit se retrouver aussi dans les maisons pour partager, lire la Parole et prier. Les personnes que nous rencontrons, à travers leur bonne prière, reconnaissent ce qui se vit.
Dans toute la Bible, des communautés de croyants témoignent de l’expérience qu’elles ont faites de Dieu. Il s’est révélé, Il s’est fait connaître à travers différents événements, elles ont reconnu sa présence dans leur quotidien, et cette relation a donné un sens à leur vie, les a transformées. Dans les communautés ecclésiales de base, à travers cette écoute de la vie, ce partage de la Parole de Dieu, c’est le même Esprit qui continue d’agir et qui porte du fruit même si nous ne le voyons pas.
La Parole de Dieu annoncée et reçue en communauté est vivante, énergique, elle pénètre au plus profond des cœurs et elle est source de Salut.
Sœur Geneviève-Marie BEAUCHOT
Prieuré Ste Monique
Copargo (Benin)

Chronique n°250 de mars 2010

ImprimerE-mail