• France
  • Brésil
  • Portugal

social twitter box blue 32social facebook box blue 32social google box blue 32Youtube icone.4

Fermeture de Massédena et début de Manga

A Massédena dans la préfecture de Doufelgou Jésus a envoyé des FMC pendant trente quatre ans. Le 10 janvier 2015 avec la présence de Frère Edmond nous avons célébré l’au revoir de la communauté à la population. Ici je vous raconte succinctement l’évènement à travers l’expression de la population. Elle nous a présenté deux tableaux pour exprimer ceux qu’ils ont perçu et compris de la vie et de la mission des Frères

  • Sur le premier tableau figure des hommes qui travaillent la terre avec des houes et des dabas : méthodes traditionnelles bien archaïques qui donnent de bien maigres récoltes. Les conséquences sont les famines, les maladies et l’enfermement dans une vision et des pratiques qui appauvrissent et enlaidissent l’image de Dieu en l’homme. Sur le même tableau ont voit des enfants qui suivent leurs parents au champ, des femmes qui puisent l’eau, les enfants qui meurent facilement avec les soins du charlatan ou du devin…. Ce tableau représentait le canton de Massédéna avant l’arrivée des Frères dans ce milieu.
  • Sur le second tableau ont voit des hommes qui travaillent avec des bœufs ; ils font des groupements de solidarité, des groupes de réflexions. Les conséquences sont de bonnes récoltes, un changement et une amélioration des habitudes alimentaires ; de plus, un lien est assuré avec des structures et organismes divers ; il y a des créations d’écoles, de dispensaires. Alors les enfants vont à l’école, la population se soigne au dispensaire. Des puits et forages procurent de l’eau potable. Il y a aussi une communauté chrétienne, qui vit et s’accroît progressivement. Avec l’arrivée des FMC on voit le canton de Massédena fleurir : aujourd’hui les enfants des cultivateurs de l’époque sont enseignants, infirmiers et cadres dans l’administration. Le nombre des universitaires continue d’évoluer. N’est-ce pas là ce qu’on appelle le développement de l’Homme et de tout l’homme ?

Oui les frères Partent de Massédena ; mais l’Amour vécu avec la population reste. Ils avaient quitté Atchambadè pour venir ici. Ils vont quitter Massédena pour Manga c’est toujours dans notre pays, seules les montagnes ne se rencontrent pas, les hommes bougent. Que Dieu continue de rendre leur mission fructueuse.

 Manga : Un petit village pauvre surtout en eau potable, mais avec des hommes et des femmes riches en humanité. Ils nous accueillent avec un cœur ouvert, simple et joyeux. La foi musulmane semble dominante, mais ce sont des musulmans très coopératifs. Une petite communauté chrétienne bien dynamique est en route. Actuellement deux frères : Jean-Baptiste SAWADOGO et Etienne LAMBONI sont dans une petite maison louée au bord de la route. Ce sont eux qui suivent pas à pas les travaux de la construction. C’est le temps de la fondation, un forage est prêt, les fouilles de la maison nouvelle sont en cours. Ainsi il y a présentement deux « pauvres » parmi les pauvres de Manga pour lutter ensemble contre la pauvreté.

 

 

ImprimerE-mail